Maladies cardio-vasculaires en Afrique : formation e-cardiologie

En Afrique, les maladies du XXIe siècle sont déjà là. Les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux sont devenues un véritable problème de santé publique. Ces maladies chroniques sont aujourd’hui responsables de plus de morts que le paludisme et la tuberculose, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais surtout, ces pathologies entrant dans le cortège des Maladies Non Transmissibles (MNT), sont essentiellement liées au mode de vie (surtout la sédentarité), à l’alimentation (trop grasse et trop sucrée) et à l’environnement (pollution, urbanisation). Une des données les plus sensibles concerne la tension : on estime qu’il y a environ un quart des personnes de plus de 20 ans qui souffrent d’hypertension (HTA). L’hypertension est d’autant plus préoccupante qu’elle est méconnue par la population et rarement dépistée. Elle est diagnostiquée trop tard, lorsque des complications sont déjà là. L’UNFM, grâce à la mise en place de la plateforme e-NCD, soutient la formation continue des médecins et personnels soignants de première ligne à travers le programme e-cardiologie, préparé et offert par des experts cardiologues africains.


La plateforme
e-ncd
Quelques clics pour accéder
à un réseau d'experts

 

Coordination scientifique du programme :

Pr Ali Brahima Touré (Niger) - Pr Abdoul Kane (Sénégal) - Pr Jean François Thébaut (France)